Charles de Gaulle

Portrait officiel du président Charles de Gaulles.

Portrait officiel du président Charles de Gaulle.

Charles de Gaulle naquit le 22 novembre 1890 à Lille. Il fut général, puis homme politique français, le premier président de la Cinquième République.

En 1912, Charles de Gaulle devient officier et est affecté à un régiment d’infanterie dont le colonel est Philippe Pétain.

En 1916, il est fait prisonnier à la bataille de Verdun.

De 1927 à 1931, il est en garnison en Allemagne et au Proche-Orient.

Vers 1931, il devient secrétaire du Conseil supérieur de la défense, dont le chef est là encore le Maréchal Philippe Pétain. Par la suite, il publie de nombreux ouvrages sur la stratégie et le métier militaire, dont les plus connus sont « Le Fil de l’épée » en 1932, « Vers l’armée de métier » en 1934 et « La France et son armée » en 1938.

En 1939, la Seconde Guerre mondiale est déclarée.

Le 17 juin 1940, Philippe Pétain signe l’armistice: début de l’État français (autrement appelé Régime de Vichy), un régime de collaboration. Le général de Gaulle s’y oppose. Il lance alors le lendemain à la radio un appel depuis Londres à l’intention de ceux qui s’opposent à l’armistice, appelés « Résistants ». Il se fait alors connaître comme chef de la Résistance française, avec Jean Moulin.

En 1942, toute la France est occupée.

En 1944, Paris est libérée. De Gaulle dit alors « Paris, Paris outragé! Paris brisé! Paris martyrisé! Mais Paris libéré! ». C’est la fin du Régime de Vichy, et le début du Gouvernement provisoire, dont de Gaulle est le chef. On envisage alors d’instaurer une République, la quatrième. Il est alors de question de faire une nouvelle constitution. De Gaulle s’oppose à la nouvelle constitution.

Le 8 mai 1945, neuf jours après le suicide d’Adolf Hitler (chancelier de l’Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale, chef du régime nazi), l’armistice est signée. La France a gagné.

En 1946, pour en revenir à la question de la République, la nouvelle constitution est adoptée et la République est proclamée. Alors, de Gaulle démissionne. Il est remplacé par trois hommes politiques, Georges Bidault, Félix Gouin et Léon Blum.

En 1947, Vincent Auriol est élu président de la République.

En 1958, à la suite du soulèvement des colons d’Algérie, Charles de Gaulle prend le pouvoir et devient président du conseil. Il instaure la Cinquième République.

En 1959, de Gaulle est élu président de la République à la suite de René Coty. De Gaulle est alors le premier président de la République qu’il a fondée.

En 1960, il fait entrer le nouveau franc en vigueur.

En 1962, il arrête les combats en Algérie, menés par son prédécesseur René Coty (présidence de 1954 à 1959) et accorde l’indépendance à l’Algérie ainsi qu’aux colonies africaines.

En 1966, il est réélu président de la République.

En 1968, des manifestations d’étudiants éclatent. Les manifestants s’approchent un peu trop près de l’Élysée au goût du général. Il décide donc de quitter l’Élysée en disant cette phrase: « Un palais vide ne se prend pas, la République se trouvera où je me trouverai, partout en France », et ne dit même pas à son premier ministre Georges Pompidou où il se rend. Cette nouvelle fait l’effet d’une bombe, un coup de massue sur la tête des français – d’ailleurs, Charles de Gaulle rendait visite au général Massu en Allemagne – . Il rentre peu de temps après à l’Élysée, dissout l’Assemblée nationale et utilise la radio pour s’exprimer, comme il avait fait le 18 juin 1940: « […]Dans les circonstances présentes, je ne me retirerai pas. J’ai un mandat du peuple, je le remplierai. Je ne changerai pas le premier ministre. Je dissous aujourd’hui l’Assemblée nationale. […] La République n’abdiquera pas![…] ».

En 1969, de Gaulle pose la question de confiance lors d’un référendum. 48% Oui, 52% Non. Il donne sa démission. Les élections présidentielles débutent durant l’intérim du président de l’Assemblée nationale, Alain Poher. Georges Pompidou remporte ces élections.

Le 9 novembre 1970, Charles de Gaulle meurt à Colombey-les-Deux-Eglises.

Après sa mort

En 1974, Georges Pompidou meurt.

William Donnart